«  Pour prévenir la prolifération nucléaire au Proche-Orient, il faut aborder la question de l’arsenal israélien et le risque que d’autres, comme l’Iran, détournent des installations civiles pour fabriquer l’arme atomique  ».