Au préalable, une intervention dans la classe de première L/ES avait été réalisée. Elle avait pour but de présenter l'exposition et le contexte historique des colonisations et décolonisations. Il y avait là un enjeu à la fois pédagogique, critique et analytique. Le 7 février 2018 fut ensuite organisée la journée autour de l'exposition à l'Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine. Ce fut l'occasion pour les lycéens de découvrir le monde universitaire en même temps que l'exposition. Un questionnaire permettait de décrypter et mieux comprendre cette dernière et l'intervention de l'anthropologue Kenjah d'enrichir la réflexion. L'objectif était que les élèves puissent créer des liens entre le passé colonial, le rôle des images et les représentations de l'autre dans la société actuelle. Suite à la visite de l'exposition, un extrait du film « Zoos humains »* puis un jeu dynamique autour du placement des images sur une échelle de temps furent proposés. L'enjeu principal était de construire une réflexion collective à la fois sur des faits peu connus de la colonisation et leur impact sur la société ainsi que sur le rôle des images dans la construction des stéréotypes et du racisme. Quelques lycéens parurent très touchés par la question et des exemples comme la publicité réalisée par l'entreprise H&M furent abordés. Le jeu des images permettait de mettre en exergue l'aspect actuel de la question. En effet, de nombreuses images du passé furent placées tard sur l'échelle temporelle (dans les années 2000-2010) et plusieurs autres furent placées dans les années 50 malgré leur actualité. Les lycéens soulevèrent donc l'importance des médias dans le développement du racisme et la présence encore importante des stéréotypes, par ailleurs renforcés par les publicités. Ces séances autour de l'exposition furent donc l'occasion d'une réflexion collective enrichissante et critique.

  • Zoos humains », documentaire réalisé par Eric Deroo & Pascal Blanchard, 2002.

Auteur: Coline Cellier